La revanche de l'opale :

Publié le 26 Octobre 2012

La 26ème biennale des antiquaires, qui s'est tenue en septembre au Grand Palais, a été l'occasion pour les grandes maisons de présenter leurs nouvelles collections de Haute Joaillerie. Nos très illustres confrères (représentés cette année par Boucheron, Bulgari, Cartier, Chanel, Chaumet, Dior, Harry Winston, Piaget, Van Cleef & Arpels et Wallace Chan pour la Haute Joaillerie) nous ont donc régalés de leurs plus splendides parures.

opale dentelle dior jh000996-clip-zodiac-scorpio-VCA bague-chaumet

(Dior, Van Cleef & Arpels, Chaumet)

 

 wallace chan boucheron bracelet Platine, 1 opale de 8,02 carats, 1 chrysobéryl c

(Wallace Chan, Boucheron, Cartier)

Parmi diamants, saphirs, rubis et émeraudes, une nouvelle venue a investi les vitrines. C'est une pierre mystérieuse et capricieuse, aux reflets spectaculaires et pourtant longtemps mal-aimée des joailliers. L'opale resplendit, hypnotise et confirme son grand retour place Vendôme.

Drôle d'histoire que celle de l'opale, entre mystères et superstitions, obsessions et complots.

 

Pour faire les présentations en bonne et due forme, un peu de gemmologie : 

L'opale est un minéral composé de silice hydratéeSon système cristallin est "amorphe" : c'est à dire que les molécules qui la constituent ne sont pas organisées de façon géométrique et régulière comme les cristaux de quartz ou de diamant. Elle est composée d'une multitude de billes de silice plus ou moins désordonnées entre elles et de taille variable. C'est ce qui lui confère ses reflets changeants et variés d'une part, mais aussi sa fragilité et son imprévisibilité de l'autre. Sa taille est très délicate car il est malheureusement facile de la gâcher.Il existe différentes variétés d'opales, plus ou moins transparentes, de couleurs variées, avec ou sans diffraction.... 

Van-Cleef-Arpels-opal-bead-necklace-2010  

(Ici un magnifique collier Van Cleef & Arpels constitué d'opales chocolats à blanches présenté à la biennale 2010)

Constituée d'une part d'eau (3 à 10%), l'opale peut se déshydrater et perdre son éclat ou se fendre, elle est aussi très vulnérable aux détergents et aux changements brutaux de température.

Les principales provenances de l'opale sont aujourd'hui l'Australie, le Mexique et l’Éthiopie.

Le phénomène à l'origine des reflets extraordinaires de l'opale n'a pu être expliquer que dans les années 60 grâce au microscope électronique ce qui explique qu'elle ait si longtemps revêtu une aura de mystère et de magie...

 

 

La saga de l'opale : 

Son nom vient du sanskrit "upala" qui signifie pierre précieuse. Dans l'hindouisme, elle est associée au "Trimurti" (la Trinité hindoue) ce qui lui donne un caractère divin. Elle est aussi citée dans l'Ancien Testament dans la description des 12 pierres oraculaires du pectoral d'Aaron. 

Dans l'antiquité, l'opale, pouvant revêtir les couleurs et les reflets de toutes les pierres précieuses, était plus prisée que le diamant. On lui prêtait aussi toutes sortes de vertus magiques et prophylactiques. Porteuse du don de clairvoyance chez les grecs, symbole de pureté chez les romains et protégeant des épidémies, symbole de vérité en Asie et provenant directement du paradis pour les anciens Arabes. On la trouve décrite chez Pline l'Ancien qui relate aussi l'exil choisi par le sénateur romain Nonius pour ne pas avoir à céder son opale à Marc Antoine. Au Moyen Age on lui attribue des pouvoirs de vision et d'invisibilité.

crown of the holy roman empire ol-sun-jewel bevil grenville jewel

(couronne  du Saint Empire Romain Germanique dite "de Charlemage" Xeme siecle, le Sun Jewel XVIeme siecle et le Grenvillle XVIIeme siecle)

Jusqu'à la découverte des Amériques, les opales provenaient essentiellement, pour l'Europe, de Hongrie. Ces opales blanches vieillissent assez mal à cause de la déshydratation ce qui, à l'époque, commence à entacher leur réputation. Tout en conservant son aspect protecteur, la "mort" d'une opale était annonciatrice de malheur ou de trahison. On commence alors à la surnommer "pierre des larmes". On lui prêtera tantôt des allégeances divines et maléfiques.

Du fait de sa rareté mais aussi de son ambiguïté et de sa conservation délicate, son usage restera irrégulier voire marginal en joaillerie jusqu'au XIXeme siècle.

D'autre part sa fragilité en fait une pierre redoutée des joailliers qui ont la responsabilité de la sertir. Pour ne pas être pénalisé en cas de casse le plus simple reste de les éviter. De ce fait, la corporation des joailliers colporta activement quelques désastreuses anecdotes notamment l'accident de Napoléon 1er abord du carrosse nommé Opale ou encore la nouvelle de Walter Scott "Anne de Geierstein". L'impératrice Eugénie, sensible à ces superstitions, craignait et évitait l'opale ce qui renforça encore sa mauvaise réputation.1238620876 Victorian Opal and Diamond Circular Pin Main Vie

(Broche Victorienne, or 9k, argent, diamant et opale)

La découvertes des gisements australiens change la donne et l'opale vit alors un nouvel age d'or. Par goût et probablement aussi par interêt commercial, la reine Victoria en fait la promotion en en offrant à son entourage et use ainsi de son influence pour faire oublier les croyances négatives.

Portée par la célèbre actrice Sarah Bernhardt, elle est amplement utilisée par les joailliers des mouvements Art Nouveau comme Lalique, Fouquet ou Jensen. 

lalique collar dragonfly buckle jensen

(Lalique,  Jensen)

Bernhardt-02

(ornement portée par Sarah Bernhardt, réalisé par Fouquet d'après un dessin de Mucha)   

 

L'opale sera encore largement utilisée jusque dans les années 30 après quoi elle disparaîtra petit à petit des parures. On lui préférera des pierres aux couleurs plus tranchées et unis caractéristiques de l'Art Déco.

De plus, après guerre, la tendance était plutôt aux «valeurs sûres» mieux représentées par les pierres précieuses traditionnelles.

L'opale, passée de mode, est aussi dépréciée par l'arrivée des synthèses (notamment les opales de synthèse Gilson). Ses reflets étant d'une certaine manière «trop beaux pour être vrais» on la soupçonne d'être artificielle.

L'opale n'est plus alors que l'affaire de quelques passionnés. Bien qu'elle soit restée populaire dans la bijouterie, elle est dédaignée par la Haute Joaillerie. Ce n'est que dans les années 2000 qu'elle refait surface notamment par le travail de Victoire de Castellane pour Dior. On la voit illuminer les créations de Lydia Courteille et Lorenz Baümer. Cartier et Van Cleef & Arpels lui font une place d'honneur dans les collections présentées en 2010 à la 25ème biennale des antiquaires. 

cartier d2673i62776h171102 Van-Cleef-amp-Arpels-De-la-Terre-a-la-Lune-platinum-sapphir lorenz baumer

(Cartier, Dior, Van Cleef & Arpels, Lorenz Baümer)

Comme tout ce qui touche à l'ornement et aux arts appliqués, la joaillerie est sujette à la mode. Au grès des tendances ou des découvertes de nouveaux gisements, par la mise au point de nouvelles technologies et de procedés de fabrication innovants ou encore la redécouverte de techniques ancestrales, les créateurs s'enthousiame pour de nouvelles formes ou de nouvelles couleurs...

Après la grande fièvre de la tourmaline Paraïba, il y a quelques années, et la déferlente du diamant noir, c'est au tour de l'opale de nous ensorceller au point où même la classissime maison Chaumet succombe à son charme!

Chaumet-collier-photo

 

http://www.opalsinformation.com/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Opale

http://richardjeanjacques.blogspot.fr/2007/05/porte-malheur-en-franceporte-bonheur-en.html

http://www.gemstone.org/index.php?option=com_content&view=article&id=99:sapphire&catid=1:gem-by-gem&Itemid=14

http://www.opalorion.kingeshop.com/A-Propos-de-l-Opale-cceaaaaaa.asp

http://www.jewelsdujour.com/2012/10/o-is-for-opal-octobers-birthstone/

http://collectingfinejewels.blogspot.fr/search/label/Opal

http://www.langantiques.com/pages/decorative-periods/victorian-period

Rédigé par Juliette Arda Designs

Publié dans #Cervelle et théorie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article